Origami au miroir d’eau : Vive la créativité !

Je me suis rendu hier au miroir d’eau pour assister à la mise à l’eau des 12 446 petits bateaux en papier d’Alice Viale, origamiste italienne.

Alice Viale, origamiste italienne

 

Elle a appris toutes les techniques de cette discipline dans une école spécialisée à Milan. « L’origami est un art oriental qui consiste à plier le papier pour en faire des personnages, des formes géométriques, des animaux, des décorations de vitrine… », explique l’artiste au journal Sud Ouest.

« Lors d’une visite à Bordeaux, il y a trois ans, m’est venue l’idée de tous ces petits bateaux sur le miroir d’eau. »

« Je me suis vite rendue compte qu’il fallait que je me fasse aider. J’ai donc animé des ateliers d’origami avec les enfants dans des centres de loisirs et avec des personnes âgées dans des maisons de retraite et chacun a contribué à sa manière à la fabrication des petits bateaux. »

En 2015, lors des élections départementales, Christine Bierre, candidate de Solidarité et progrès aux élections départementales dans un canton d’Argenteuil avait fait la proposition suivante :

« Le Département est responsable de l’école primaire et des équipements du Collège. Le monde de demain doit tourner le dos à l’image d’un être humain se gavant passivement d’images et de culture violente.

A l’ère de la robotisation, de la maîtrise de l’infiniment petit (atome, nanotechnologies, lasers) et de l’infiniment grand (spatial), l’ouvrier du futur ressemblera plus à un technicien de haut niveau ou à un ingénieur qu’à l’ouvrier d’hier. L’éveil des pouvoirs créateurs doit commencer dès la petite enfance. L’art de l’origami, technique permettant, à partir d’un carré de papier, de construire de belles formes vivantes par pliage, est un exemple du type de culture qui permettra à l’élève de développer ses pouvoirs d’imagination. La ville d’Argenteuil a récemment mis à l’honneur les travaux d’un origamiste de renommée internationale, cambodgien d’origine et Argenteuillais d’adoption. Pourquoi ne pas lui confier une mission pour introduire ce type d’art dans nos écoles ?»

Voici un exemple concret du dialogue des cultures et de la promotion de la créativité que je défens.

 

 

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire